Un des mots clés que j’aimerais attacher  cette nouvelle année est : NETWORKING, avec derrière l’idée de rencontrer ceux qui font bouger la communauté de près ou de loin. C’est donc dans cet esprit que le 28 janvier dernier, j’ai eu la chance d’assister à l’événement « CONGO AU FEMININ » sur le thème « réseau et partage » organisé par l’association « Les Etoiles » présidée par Corine MARTEAU, avec le soutien de «l’Organisation des Femmes Africaines et de la Diaspora (OFAD) » dirigée par Suzanne BELLNOUN.

Disponible que l’après midi, je suis arrivée juste à temps pour assister  à la table ronde «  Diaspora Congolaise, comment créer notre leadership ? », animée par Emilia MAMBISSA autour du  parcours inspirant de quatre femmes remarquables (photo 1). La diversité de profil et de personnalité de ces femmes a enrichi cet échange et j’ai pu mieux aborder cette notion de Leadership  à travers leurs histoires respectives.

soure Emilia Mambissa
De gauche droite: Manon Lubaki, Laura Loumingou, Nei Akoli et Dr Arlette Loukakou

 

Le docteur Arlette LOUKAKOU a partagé son expérience associative après s’être assurée que nous parlions bien de la même chose en abordant ce vaste thème qu’est le leadership.  Laura LOUMINGOU nous a parlé de relation client et de transmission du savoir, sa véritable passion à  mon sens tandis que Nei AKOLI et Manon LUBAKI nous ont exhorté à  « OSER » nous lancer tout en restant ancrées dans nos réalités de vie.

Influencer une équipe afin de mener à bien un projet commun n’est donc pas le seul aspect ressorti de  cette discussion.

J’ai apprécié dans le second panel le récit de l’expérience de congolais(es) de la diaspora qui ont entrepris au pays, le thème de cette table ronde étant « Congolais libérez vos talents ». J’ai ainsi découvert la success story du manioc et ses dérivés qui se jouent actuellement. Maïté KALAMBAYI, s’est lancée il y a un an environ dans son activité de Community manager. Même si son jeune âge a suscité de nombreuses réactions, elle a pu lancer son activité.

De gauche droite: Maïté Kalambayi, Kriss Brochec, Ikia Nkouka et Lauryathe Bikouta

 

J’ai eu un gros coup de cœur pour Kriss BROCHEC, fondatrice de CONGO WEB AGENCY. Elle dégage une énergie impressionnante et transmet la passion de son métier. LAURYATHE BIKOUTA nous a raconté son parcours avec tuSeo, premier festival du rire de Brazzaville, qu’elle a créé en 2004 , une thérapie en réponse aux séquelles de la guerre 97. Pour finir, Ikia NKOUKA nous a parlé de son projet « Visiter le Congo » et du crowdfunding  à venir.

De gauche droite: Rachel Malonga, Arlette Loukakou et Lauryathe Bikouta

 

Ce fut une première expérience réussie à mon sens parce que j’en suis sortie la tête bourdonnante d’idées tant les intervenant(e)s étaient inspirant(e)s. Il ressort des différents témoignages de ces femmes, une vive envie d’indépendance et de prendre en main leur destinée. Cette décision, n’a  pas été regrettée malgré les chemins semés d’embûches et les critiques venant de leur propre communauté ou de leurs proches.

Chrystelle NGOULOU

Aimer ou partager ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *